Le Rayon Vert

Le Rayon Vert 
18/19 Décembre 2016

Ouverture de l’exposition de 14h à 19h
Commissaires / Guillaume Alheritiere & Bruno Vanderaert

Le choix d’une couleur comme principe d’exposition pourrait paraître arbitraire et autoritaire, ou sembler se réduire à des problématiques spécifiques de peintres. Or c’est de précisément l’inverse qu’il s’agit : à l’image de cette couleur instable chimiquement et symboliquement ambivalente, c’est en posant ce principe pictural comme choix curatorial omnipotent que sont paradoxalement laissés ouverts les possibles esthétiques. La couleur revendiquée comme principe d’exposition permet en effet de saisir en coupe les pratiques de chacun, d’interrompre des séries individuelles pour constituer l’unité de ce qui est donné à voir collectivement, sans distinction de formes. Tous les médiums se trouvent ainsi indistinctement saisis par cette transversalité principielle, réunissant dans une même cohérence peintures, objets, installations, techniques processuelles ou performatives.

On pourrait également craindre que ce choix curatorial, chargé du poids d’une histoire de l’art mettant en avant les problématiques chromatiques, relève d’une logique réactionnelle jamais très éloignée d’une crispation réactionnaire refusant la modernité. Or là aussi, c’est de précisément l’inverse qu’il s’agit : la transversalité de ce choix chromatique permet de convoquer ce qu’il y a de plus contemporain dans l’esthétique, c’est-à-dire de refuser les hiérarchies des formes et des normes, et de prendre acte que l’omnivorisme culturel contemporain signifie la mise à bas des querelles d’écoles. A l’heure où la posture subversive est devenue un paradigme institutionnel, il n’est peut- être pas si contradictoire que ce soit par la convocation d’un principe pictural traditionnel que s’affirme un refus de l’enfermement dogmatique dans la tradition.

Ce refus est donc le choix d’être contemporain, c’est-à-dire aussi au sens littéral d’exposer son réseau relationnel. La définition purement plastique d’un principe d’exposition permet paradoxalement de laisser apparaître cette trame de fond de la co-existence sociale, jusque et y compris dans sa définition générationnelle. C’est par ce choix d’exposer ses contemporains que se révèle aussi la spécificité d’une position de commissaire investie par des artistes. Dégagé des contraintes marchandes, la cohérence relève avant tout de la logique d’un lieu de production artistique dont la raison d’être ne se situe pas principalement dans la construction d’une valeur réputationnelle mais dans le fait d’être une zone d’échange et de cohabitation.

Cette convocation d’un principe apparement traditionnel va à contrepente de la logique historique qui affirme la prééminence de l’esprit sur la main. Contre une définition théorique de l’exposition qui unifierait conceptuellement des oeuvres irréductiblement singulières, ce choix purement plastique permet non seulement de révéler le canevas social de ce qui est présenté, mais aussi de questionner la fonction de commissaire. Une proposition d’artiste qui ne formule explicitement rien d’autre que cet axiome formel interroge alors nécessairement le statut du texte critique, chargé habituellement d’effectuer ce travail de mise en cohérence. Le risque textuel tiendrait alors au fait soit de nier de façon réellement contradictoire sa propre dimension critique, soit que cette menace d’auto-effacement amène à reconstruire défensivement un habillage théorique artificiel. Il reste cependant la possibilité de reprendre à son compte dans le texte la logique paradoxale d’un artiste habitant la fonction de commissaire en exprimant un point de vue singulier qui s’ajoute aux autres.

Barthélémy Bette

Artistes

Guillaume Alheritiere
Jérémy Berton
Arthur Barbe
Baptiste Caccia
Davide Cascio
Corentin Canesson
Florian Cochet
Alys Demeure
Émilie Duserre
Clémence Fonquernie
Benjamin Grafmeyer
Mathieu Gruet
Lena HiltonYoko Iinuma
Jessica Lajard
Ronan Le Creurer
Marylise Navarro
Celia Nkala
Benoît Piéron
Pierre-Guilhem
Stéphanie Raimondi
Axel Roy
Timothée Schelstraete
Margaux Simonetti
Julie Sonhalder
Delphine Trouche
Michaël Tutin
Bruno Vanderaert
Marine Wallon
Antonio Zuluaga